Les règles de la roulette française

Voici  les règles de la roulette française pour ceux qui sont débutants en la matière.

Le tapis de la roulette comporte 37 numéros. Ces numéros sont répartis en 3 colonnes. Chaque colonne contient 12 numéros pour un total de 1 à 36, en plus du zéro placé sur la largeur du tapis au sommet des 3 colonnes. La case de zéro est de couleur verte, 18 cases portent la couleur noire et 18 autres la couleur rouge. De chaque côté des colonnes est marqué les « chances simples » (manque, noir, passe, impair, rouge, pair). Les « douzaines » marquent les limites des « chances simples », tandis que les « colonnes » marquent les limites des cases.

La règle du zéro
Plusieurs possibilités sont envisageables par le joueur dans le cas d’une sortie en zéro, après la mise sur une des chances simple :

  • Le partage de sa mise avec la banque : le croupier partage de moitié la mise avec le joueur.
  • Le choix entre la mise en « prison » : la mise est placée par le croupier dans la partie prison du tapis de jeu, en attendant les résultats du coup suivant : la banque saisie intégralement la mise, si la chance initialement jouée se perd, et dans le cas contraire, le joueur récupère intégralement sa mise sans gain.

Bon à savoir : le zéro ne fait en aucun cas partie des douzaines, ni des colonnes. Il n’est non plus pair ou impair.

Le paiement des mises
– Les chances simples correspondent à une fois la mise
– La colonne à deux fois la mise
– La douzaine à deux fois la mise
– Le sixain à cinq fois la mise
– Le carré à huit fois la mise
– La transversale à onze fois la mise
– Le cheval à dix-sept fois la mise
– Le numéro plein à trente-cinq fois la mise

Les probabilités
– La mise d’un numéro (plein) correspond à 36 contre 1
– La mise de 2 numéros (cheval) correspond à 17,5 contre 1
– La mise de 3 numéros (transversale) correspond à 11,33 contre 1
– La mise de 4 numéros (carré) correspond à 8,25 contre 1
– La mise de 6 numéros (sixain) correspond à 5,17 contre 1
– La mise des chances simples correspond à 1,01 contre 1
– La mise de la douzaine correspond à 36 contre 1
– La mise de la colonne correspond à 2,08 contre 1

L’avantage du casino à la roulette française est de 2,7 %. Cet avantage résulte du fait qu’il existe la case zéro dans le jeu. Lorsque la bille tombe sur cette case, le casino remporte l’intégralité des mises. La présence de la case zéro, permet au casino d’avoir un avantage sur les joueurs.

Le montant minimum et maximal des mises et les traditions
Dans un jeu de roulette française, le montant minimum de la mise varie d’un casino à l’autre. La mise maximum varie selon le type de pari : carré, cheval, …
En ce qui concerne la tradition, la coutume demande dans plusieurs casinos, que le joueur qui a gagné sur un numéro plein donne l’équivalent de sa mise en pourboire au croupier.

Pour tout savoir sur les méthodes pour roulette : http://www.israelvworld.com//

Un exemple de méthode en vidéo:

Publicités

Qu’est-ce que la roulette?

L’histoire de la roulette. Elle fit son apparition, pour la première fois, en Italie au début du XVIIème siècle. Ce mot « roulette » a débuté à l’Hôtel de Soissons à Paris en 1716. Il n’était question à cette époque que d’une roue avec des cases numérotées, dans lesquelles une bille entraînée aléatoirement par le mouvement de la roue aboutirait dans l’une de ces cases. Ce n’est qu’à la fin du XVIIIème siècle qu’apparurent les numéros rouges et noirs.

Ce jeu de hasard illégal depuis 1836 ne pouvait se jouer que dans des tripots clandestins et ce n’est que plus tard au début du XIXème siècle à Monte Carlo que la roulette va devenir populaire, grâce à Charles III de Monaco qui légalise les jeux d’argent dans sa principauté et ainsi ouvre le premier « Casino » en 1860.

Les immigrants français exportent ce jeu aux Etats-Unis, qui y ajoute une case supplémentaire, le double zéro aux 37 numéros de 0 à 36 de la « roulette française » alternativement rouges et noires, à l’exception du zéro qui est vert.

La « roulette américaine » comprend 38 cases numérotées de 0 à 36 également alternativement rouges et noires, à l’exception du zéro et du double zéro qui sont verts.

Aux USA elle était prohibée pendant la prohibition de 1919 à 1932, et ce fut le Nevada qui l’autorisa et l’introduisit dans les casinos de Las Vegas, ce qui la rendit populaire dans le monde entier.

La bille est en ivoire, plus souvent en résine ou téflon. Elle est lancée par le « croupier » en sens inverse de la rotation de la roulette et ira se loger sur un numéro de la roulette.

De nos jours en Europe, on pratique « la roulette européenne ». Il s’agit de deux variantes peu différentes, la roulette dite française et la roulette anglaise jouée comme la roulette française mais sur un tapis américain. C’est le « croupier » qui en faisant tourner le cylindre et projette la bille (ou la boule, nom exact) en sens inverse qui fait l’annonce traditionnelle « Faites vos jeux »

Les joueurs autour de la table peuvent alors poser leurs jetons sur le tapis, à moins qu’ils demandent au croupier de le faire. C’est ce qu’on appelle « faire une annonce ». Selon le type de mise, le jeton sera positionné soit sur une seule case ou à cheval sur deux, trois ou quatre cases. Ensuite, dès que le croupier annone « rien ne va plus », il n’est plus possible de miser ni de déplacer vos jetons déjà placés.

Lorsque la boule entre en contact avec les cases de la roue et se met à rebondir de cases en cases, le croupier prononce « les jeux sont faits ». Et ce n’est qu’après l’arrêt définitif de la boule sur une case de la roue que le croupier pourra annoncer le numéro sorti. Il ne lui restera plus alors qu’à ramasser les jetons perdants et procédera au paiement des mises gagnantes.

Pour tout avoir sur la roulette en ligne: www.methodepourroulette.com